ORIGINES ET PATRIMOINE DE LEUHAN

Aller en bas

a voir ORIGINES ET PATRIMOINE DE LEUHAN

Message par admin le Dim 6 Jan - 18:43

ETYMOLOGIE et HISTOIRE de LEUHAN

Leuhan vient du breton « luh » (étang) et de « an » (loch-Yann, lieu de Jean).

Leuhan est un démembrement de l'ancienne paroisse primitive de Coray. La paroisse de Leuhan (vicaria Luhan) est attestée dès le XIème siècle et dépend de l'évêché de Cornouaille. Elle doit son nom à la présence d’un ancien étang. Leuhan possède une école dès 1492. Non loin de leur hôpital de Roudouallec, les moines hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem installent, au Moyen Age, une aumônerie et une chapelle dédiée à Saint Jean.

On rencontre les appellations suivantes : Vicaria Luhan (au XIème siècle), Lochan (vers 1330), Leuchan (en 1368 et 1405) et Luhan (au XVIIème siècle).

PATRIMOINE de LEUHAN

l'église Saint-Théleau (XVIème siècle), restaurée en 1770. L'édifice comprend, précédée d'un clocher, une nef de cinq travées avec bas-côtés et un choeur profond. Au droit de la cinquième travée de la nef se trouvent deux chapelles en ailes qui forment un faux transept. Le clocher, amorti par une flèche, porte la date de 1770. La majeure partie du reste de l'édifice est du XVIème siècle. L'autel du Rosaire date du XVIIème siècle. Les confessionnaux datent du XVIIIème siècle. Dans le tympan de la fenêtre de la chapelle de l'aile sud, se trouvent les armes des Philippe, seigneurs de Kersalaun. L'église abrite les statues de saint Theleau sur son cerf (XVIIème siècle), sainte Trinité, saint Corentin, saint Hervé, sainte Barbe, saint Jean-Baptiste, saint Antoine, saint Urlou, saint Yves, saint Herbot, saint Laurent, saint Michel, saint Jacques, saint Joseph, saint Pierre, d'une Vierge-Mère et un groupe de Saint-Yves ;

la chapelle de Penvern (ou Penanvern), dite aussi du Mur et dédiée à Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle (XVIIème siècle), restaurée aux XIXème et XXème siècles. Il s'agit d'un édifice de plan rectangulaire avec chapelle en aile au sud. Elle abrite les statues de saint Corentin, sainte Marguerite, saint Sébastien et un Crucifix ;

la chapelle Saint-Diboan (XVème siècle), dite Notre-Dame de Lorette et édifiée à l’emplacement d’un ancien sanctuaire. Il s'agit d'un édifice rectangulaire avec chapelle en aile au sud. L'édifice porte la date de 1720 et l'inscription "Michel Cozic Fab." au flanc du choeur sud. La chapelle abrite les statues de sainte Appoline, saint Hervé, saint Diboan, saint Nicodème, d'une Vierge-Mère et un Crucifix. On y trouve un calvaire (dont il ne reste que le fût et le socle) qui date de 1675 ;

la chapelle de Lourdes (1877), en remplacement d'une statue de Notre-Dame de Lourdes datant de 1870. Il s'agit d'un édifice en forme de croix latine ;

les anciennes chapelles, aujourd'hui disparues : la chapelle Saint-Jean (en forme de croix latine, en ruines depuis 1897 et sa fontaine détruite), la chapelle Sainte-Mathilde ou du saint prêtre (située jadis au village de Saint-Vellec), la chapelle Saint-Nicolas (sa fontaine subsiste) ;

le calvaire du placitre de l’église (1569), oeuvre des ateliers de Scaer. Un Crucifix se trouve entre la sainte Vierge et saint Jean et au revers un Ecce Homo. Plus bas, on trouve une Descente de Croix avec la Vierge soutenant le corps du Christ et entourée de Madeleine et de saint Jean ;

d'autres croix ou vestiges de croix : la croix de la chapelle Notre-Dame de Lourdes (1716), Kerguérez (XVIème siècle), la croix du cimetière de Leuhan (XVIème siècle), Saint-Diboan (1675), Pannavern ou Penanvern (XVIème siècle, XIXème siècle), Saint-Jean (XVIème siècle) ;

le presbytère (XVIIIème siècle) ;

le manoir de Kersalaün (XVIème siècle). Au XVIème siècle, la seigneurie de Kersalaün appartient à la famille Philippe, puis la seigneurie passe entre les mains des Euzénou du Quélennec qui font construire un château à côté du manoir en ruine au début de XVIIIème siècle ;

la fontaine de la chapelle Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle (1853). On y plongeait jadis les chemises des enfants malades ;

l'ancienne orangerie (XVIIème siècle) du manoir de Kersalaün ;

le four à pain (XVIIème siècle) du manoir de Kersalaün ;

5 moulins dont le moulin à eau de Kersalaun, de Penarhars, de Kerdavid, Blanc et un moulin à papier ;

A signaler aussi :

plusieurs tumuli, deux à Ti-Louët et à Saint-Prêtre (âge de bronze) ;

le menhir de Kerescun (époque néolithique) ;

le lavoir de Ster Roudou : il a la particularité d'être constitué de pierre tombale en provenance de l'ancien cimetière ;


source = http://www.infobretagne.com

_________________
avatar
admin
webmaster
webmaster

Masculin
Nombre de messages : 110
Age : 48
Localisation : laz [29]
Emploi/loisirs : ouvrier dans une cartonnerie [OTOR] ,le forum,la wii,
Humeur : Avant de MP recherchez si la réponse n'existe pas déjà ;-)
Date d'inscription : 24/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://cybervillage.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum